XTB
Markets
Alvexo
AvaTrade
XM
 


Marché des obligations et obligataire

Vous avez sûrement, au cours de vos lectures, lu le terme « marché des obligations » ou « marché obligataire ». Malgré une forte ressemblance entre ces deux termes, il est important ici de faire la lumière sur leurs significations qui sont totalement différentes.

Nous allons donc vous expliquer ce que sont réellement ces deux marchés et en quoi ils sont importants pour l'économie des Etats.

 

La marché des obligations

Le marché des obligations représente l'endroit où se vendent et s'achètent les obligations d'état. Mais qu'est-ce qu'une obligation d'état? Il s'agit tout simplement d'un emprunt réalisé par l'état en question et dont le financement émane directement de particuliers ou d'institutions spécialisées. En clair, lorsqu'un pays est en difficulté économique et a besoin de financement, il peut vendre des obligations d'état pour collecter des fonds. Une obligation peut avoir différentes valeurs mais a obligatoirement un taux de rendement qui correspond à l'intérêt que touchera l'investisseur lorsque l'état emprunteur lui rachètera cette obligation. Bien entendu, plus le taux de rendement est important, plus les investisseurs seront nombreux à vouloir acquérir des obligations d'état.

Les acheteurs de ces obligations peuvent être des particuliers lorsqu’il s’agit d’émission de la part de sociétés, ou encore des banques centrales ou des institutions financières lorsque l’émetteur est un état. Les intérêts issus des obligations sont le plus souvent versés au détenteur de ce titre tous les 6 mois et la valeur nominale de l’obligation est remboursée intégralement à l’échéance du contrat.

Le taux d’intérêt d’une obligation permet donc également de déterminer la cotation de cette obligation. Mais il ne s’agit que d’une des composantes de ce calcul qui tient également compte du rendement, la liquidité ou de la solvabilité de l’émetteur.

On différencie plusieurs échéances pour les obligations classiques, certaines courant sur deux ans, d’autre sur 3 ans, 5 ans ou même 10 ans pour les plus longues. Ce n’est qu’à la fin de cette période que le prêteur ou l’investisseur peut récupérer l’argent qu’il a investi.

 

Le rôle et le calcul des taux d’intérêt obligataires :

Vous l’aurez compris, le cours d’une obligation dépend en partie des taux d’intérêt  qui lui incombent. En réalité, le cours d’une obligation évolue de manière inverse à celui de son taux d’intérêt. En effet, lorsque le taux d’intérêt d’une obligation augmente, le cours de l’obligation baisse et inversement.

Imaginons par exemple qu’un investisseur achète un titre obligataire au taux d’intérêt nominal de 5% sur la première année. Si, au cours de cette année, le taux d’intérêt baisse, la même obligation sera émise l’année suivante au taux révisé, soit par exemple 4%. Dans ce cas précis, le détenteur de l’obligation achetée à 5% bénéficie d’un avantage car les intérêts qu’il perçoit sont supérieurs à ceux réellement imputés à l’obligation en cours. Cet investisseur détient donc une obligation dont la valeur en termes de rendement est plus intéressante que la suivante. Le cours de cette obligation va donc progressivement augmenter et donc s’apprécier.

Il est important de bien différencier la valeur du taux d’intérêt obligataire de la cotation d’une obligation. En effet, si les deux éléments sont liés, il ne faut pas oublier que le rendement d’une obligation monte quand son taux d’intérêt baisse en raison du phénomène logique que nous venons de nous expliquer. Il est donc nécessaire de tenir compte de cette particularité lorsque vous trader sur la valeur de l’obligation ou sur son taux d’intérêt avec les CFD.

Bien entendu, le phénomène inverse est également possible, c’est-à-dire que lorsqu’un taux d’intérêt augmente, la valeur d’une obligation baisse.

Le rendement d’une obligation est également un élément différent de ces deux-là puisqu’il correspond au rendement d’un placement. Il est ainsi calculé en fonction du prix d’achat de l’obligation et des versements d’intérêt durant la période de validité du contrat.

 

La marché obligataire

On appelle « marché obligataire »les institutions et particuliers qui achètent les obligations d'état. Cette courte définition vous éclairera sûrement sur les termes que vous pourrez rencontrer au fil de vos lectures sur le marché des changes. Par exemple, lorsque l'on dit qu'un état subi la pression du marché obligataire, cela signifie que les investisseurs demandent que des mesures précises soient prises pour améliorer la situation économique du pays et donc garantir le rachat de leurs obligations au meilleur prix. Bien entendu, ce ne sont pas directement les particuliers qui s'expriment mais les organismes qui sont chargés de les représenter, à savoir les grandes banques d'affaires.

 

Conclusion

En conclusion, ces grandes banques d'affaires, représentant le marché obligataire, ont une influence non négligeable sur les politiques monétaires et financières des différents états. Si un état a besoin de fonds pour son bon fonctionnement ou pour réaliser de gros investissements ou le plus souvent rembourser des dettes, il doit faire appel au marché obligataire et donc vendre des obligations d'état. Pour parvenir à vendre ces obligations au meilleur prix, il devra donc au préalable rassurer ses investisseurs quant à sa capacité à mener une bonne politique financière et donc sur la capacité à rembourser ces obligations.