XTB
eToro
Alvexo
AvaTrade
XM
 


Les meilleurs indicateurs bousiers au Forex

A présent que vous maîtrisez parfaitement l'analyse et la traduction des différents graphiques du Forex, nous allons maintenant nous intéresser aux différents indicateurs techniques. Ces indicateurs représentent une base solide pour vous guider dans vos actes d'achat et de vente.

 

Qu'est-ce qu'un indicateur technique?

Il s'agit généralement d'un calcul dont on représente les résultats sous la forme de courbes. Ces courbes vous permettent d'anticiper facilement les futures évolutions des différents cours. Ils doivent bien entendu être utilisés en complément des autres informations dont vous disposez.

Nous étudierons plus précisément dans ce chapitre les moyennes mobiles qui représentent un des indicateurs les plus utilisés et les plus fiables.

 

Moyenne mobile simple et moyenne mobile exponentielle:

Les moyennes mobiles ont pour particularité d'indiquer la valeur moyenne d'un cours sur une période donnée.. Elles permettent donc d'anticiper les différentes fluctuations à venir des cours traités.

Calculer une moyenne simple revient à calculer la moyenne arithmétique des cours de clôture d'une paire de devise sur un total de plusieurs périodes définies.

Sur une analyse de 10 périodes avec une périodicité journalière, on obtient la moyenne mobile en additionnant les cours de clôture de ce cross sur les dix derniers jours et en la divisant par le nombre de périodes définies plus haut, soit 10. On effectue ensuite le même calcul pour chaque nouvelle période. A partir de la dixième période, on est en mesure de déterminer la moyenne mobile précise.

Cette moyenne mobile est représentée dans un graphique par une ligne continue superposée au graphique classique.

Cette moyenne mobile simple permet donc de comprendre le consensus des différentes anticipations ayant eu lieu au cours des périodes précédentes.

Si on observe un cours supérieur à la moyenne mobile simple, cela nous indique que les anticipations actuelles sont supérieures à la moyenne des anticipations antérieures. L'endroit indiqué par le croisement entre la moyenne mobile et le cours du cross représentera un indicateur important appelé « signal d'achat ». Il s'agit donc d'un indicateur performant mais qui a toutefois ses limites. En effet, le fait d'attendre un signal d'achat ou de vente pour effectuer une action peut entraîner un positionnement trop tardif sur le marché, notamment sur de courtes périodes.

Il existe sur le marché des logiciels qui vous permettrons de détecter automatiquement ces signaux d'achat ou de vente. Utilisez les tant que possible en parallèle à votre plateforme de trading habituelle.

Pour l'observation des tendances à long terme, la moyenne mobile peut s'avérer être un excellent moyen d'analyser de manière simplifier les données d'un graphique.  Elle indique ici les tendances d'évolution du cours de la paire de devise traitée sur une longue période. Dans ce cas précis, un retournement de tendance ( la courbe change radicalement d'inclinaison) vous renvoie un signal qui s'avère être un excellent moyen de réaliser des profits importants du moment que vous faites preuve de réactivité et d'attention.

Les moyennes mobiles exponentielles, quant à elles, correspondent à des moyennes pondérées des cours de clôture de ces x périodes. Elle donne donc une importance égale à ces différents cours de clôture.

Le principe est ici d'attribuer des coefficients différents selon que les cours soient anciens ou récents. Plus le cours de clôture est ancien, plus son coefficient sera grand et inversement. Le seul choix à faire ici est le choix du type de pondération à appliquer.

Voici la méthode à appliquer: On décide de la valeur en poids (p1) que l'on va attribuer au cours de clôture du jour. Le reste, exprimé en pourcentage représente alors la formule suivante: p2=100-p1. On multiplie alors ce résultat par la moyenne mobile exponentielle de la période précédente et on additionne les deux résultats. On obtient alors la moyenne mobile exponentielle.

Comment déterminer le pourcentage p1? Pour cibler au plus juste votre calcul, il convient de déterminer ce pourcentage à l'aide de la formule suivante : p1=2/(périodes + 1).

Pour une période de 2 jours, cela donnera donc: p1=2/(2+1) soit 2/3. p1 est ici égal à 0,66666 soit un pourcentage à appliquer de 66%

Ce résultat nous permet de déduire le pourcentage à appliquer à la moyenne mobile exponentielle de la veille qui donnera: 1-0,66, soit 0,34 donc 34%

Grâce à ces informations, on en déduit que la moyenne mobile exponentielle est égale à :

0,66xclôture+0,4xmoyenne exponentielle de la période précédente.

L'exemple ici utilisé correspond à ce qu'on appelle une moyenne mobile exponentielle à 2 jours. D'ailleurs, beaucoup de trader se servent régulièrement du nombre de périodes dans le calcul de leur moyenne mobile exponentielle.

Les différentes informations que vous pourrez extraire de ce calcul sont sensiblement les mêmes que pour la moyenne mobile simple mais seront néanmoins plus précises. Libre à vous de choisir le calcul qui vous convient le mieux en fonction de l'importance que vous donnerez aux informations passées.

 

L'indicateur Chandeliers Japonais

L'indicateur en chandeliers japonais a été créé par les japonais en 1654. Il s'agit d'une représentation graphique particulière qui a initialement été pensée pour donner des indications sur le cours du riz. Il s'applique aujourd'hui à l'ensemble des actifs dont le Forex.

Egalement appelée « CandleStick charting », les chandeliers japonais sont présentées sous forme de graphique avec des « bougies ». Ce type de graphique ressemble beaucoup aux graphiques classique en bâtons. Il indique en effet le cours le plus haut, celui le plus bas ainsi que les cours d'ouverture et de clôture des cross. Ces indications peuvent être en jours, mois, heures ou minutes.

La construction d'un indicateur en chandeliers japonais se fait sous forme de bougies. Chaque bougie présente le cours d'ouverture et le cours d'ouverture du cross. Certaines bougies sont blanches et d'autres noires. En effet, les bougies blanches représentent une séance positive, c'est à dire que le cours de clôture et supérieur au cours d'ouverture. A l'inverse, lorsqu'une bougie est noire, c'est le signe d'une séance négative, c'est à dire que le cours de clôture du cross est inférieur au cours d'ouverture.

A chaque extrémité de la bougie on trouve des ombres (traits verticaux) qui indiquent les plus hauts et plus bas atteints par le cross sur la période concernée. L'un des principaux avantages de l'indicateur en chandeliers japonais est effectivement que l'on peut grâce à lui déceler au mieux les formations qui annoncent un possible retournement. Lorsque ces dernières s'expriment suite à une forte tendance ou proche des supports et résistances du cross, cela permet d'anticiper les retournements à venir. Ce constat est beaucoup plus difficile à faire avec les indicateurs bâtons classiques.

Lorsque vous observez une bougie noire très longue sur le graphique, cela signifie qu'il existe un écart important entre le plus haut et le plus bas. Ce qui veut dire que la clôture et l'ouverture se situent près des limites extrêmes. Le cours de clôture est donc bien supérieur au cours d'ouverture.

Lorsqu'à l'inverse vous observez une bougie blanche très longue, cela signifie qu'il existe un fort écart entre le plus haut et le plus bas et que le cours à la clôture est à l'ouverture sont également près des limites extrêmes. Le cours de clôture est donc aussi supérieur au cours d'ouverture du cross.

 

Les indicateurs Points Pivots

L'indicateur points pivots est en réalité une technique de trading qui existe depuis longtemps. Simple et efficace, elle est très prisée sur les marchés à forte liquidité comme le Forex ou les marchés des matières premières.

La fonction principale des points pivots est de permettre de déterminer des niveaux psychologiques des cours. On peut alors utiliser ces niveaux pour anticiper les tendances ou encore pour prendre position sur un de ces seuils qui représentent souvent des limites fortes de par leur impact émotif.

Pour calculer ces points pivots, on utilise les indicateurs de la veille de manière à anticiper les niveaux psychologiques de la journée à venir. Les points pivots permettent donc au trader de connaître à l'avance les seuils importants de la journée, ce qui facilite le day trading.

Dans le calcul des points pivots, on cherche à déterminer cinq niveaux différents qui sont le pivot, les supports et les résistances. Voici comment ils sont calculés:

Pivot = (H + B + C) / 3

S1 = (2 x Pivot) - H

S2 = Pivot - (H - B)

R1 = (2 x Pivot) - B

R2 = Pivot + (H - B)

S1 et S2 sont ici les deux supports

R1 et R2 sont ic les 2 résistances

H représente le cours le plus haut de la veille, B le cours le plus bas et C, le cours de clôture. 

L'impact psychologique de ces indicateurs points pivots est bien etendu du au fait que de nombreux investisseurs utilisent cette méthode de calcul pour planifier leurs trades de la journée. Il s'agit donc d'indicateurs fortement et massivement suivis par les traders. Mais aussi, ces points ainsi déterminés sont représentatives des zones techniques importantes.

L'interprétation des tendances en fonction de ces points est on ne peut plus simple. En effet, lorsque le cours évolue au dessus du point pivot, cela signifie que nous entrons dans une tendance positive. Au contraire, tout cours évoluant sous ce point pivot sera synonyme d'une tendance négative. Il convient donc d'acheter au moment où le cours dépasse le point pivot et de vendre lorsque celui-ci passe en dessous du point pivot.

On utilise ensuite les niveaux de supports et de résistances pour affiner notre stratégie de trading une fois que l'on a pris position sur une valeur.

 

Les bandes de Bollinger

Parmi les nombreux indicateurs utilisés sur le Forex pour mettre en place des stratégies de trading, il en est un tout particulièrement intéressant: Les bandes de Bollinger. Ces bandes de Bollinger vous permettent en effet d'obtenir des informations très importantes, notamment en période de forte volatilité.

Représentées sur un graphique, les bandes de Bollinger forment trois courbes.

La première est une moyenne mobile sur n période. On l'appelle « moyenne mobile de Bollinger ». La deuxième est une courbe d'un écart de  +deux écarts types avec la moyenne mobile précédente. On l'appelle « bande supérieure de Bollinger ». Enfin, la troisième est une courbe calculée avec – deux écarts types avec la même moyenne mobile. On l'appelle « bande inférieure de Bollinger ».

On obtient alors deux courbes à distance de 2 écarts types de la moyenne mobile sur n période. Ce sont les bandes de Bollinger.

 

Interprétation du graphique

  • Lorsque les bandes de Bollinger ont tendance à se resserrer, cela indique que la tendance a de forte chance de se retourner. Lorsqu'une  devise chute durant une longue période et que les bandes de Bollinger se rapprochent l'une de l'autre, cette devise risque de repartir à la hausse et inversement.
  • Lorsque le cours d'une devise s'approche d'une de la bande inférieure de Bollinger, le cours de la devise devrait alors se diriger vers la bande inférieure et inversement, lorsque la devise s'approche de la bande supérieure, le cours va s'orienter vers la bande inférieure.
  • Lorsque le cours d'une devise marque un « plus bas » inférieur à la courbe inférieure de Bollinger suivi d'un autre plus bas, cette fois à l'intérieur des bandes, cela indique clairement un retour de la devise à la hausse et inversement, lorsqu'un cours marquera un plus haut au dessus de la bande supérieure de Bollinger puis un autre plus haut à l'intérieur des bandes, on devra s'attendre à une tendance baissière du cours étudié.

Grâce aux bandes de Bollinger, il est donc facile et rapide de détecter les futurs mouvements d'un cours sur le Forex. En effet, les indications basées sur la volatilité sont d'une précision rare et permettent à de nombreux investisseurs de réaliser des profits. On notera également que de nombreux brokers vous proposent des graphiques présentant les bandes de Bollinger déjà tracées. Il n'est donc pas indispensable de savoir faire le calcul des écarts types par vous même.

 

Le canal de tendance

Parmi les indicateurs les plus importants et les plus utilisés sur le Forex, il y a le canal de tendance. Pour mieux comprendre con fonctionnement, voici quelques explications.

 

Qu’est-ce qu’un canal de tendance ?

On appelle « canal de tendance » une figure graphique en continue délimitée par une droite de tendance et une droite de retour. Il se peut cependant dans certains cas que la figure représentée ne soit pas exactement en continue. Visuellement, on peut donc observer deux lignes parallèles, celle du haut étant la ligne de résistance et celle du bas la ligne de support.

 

Les différents types de canaux de tendance

On distingue au total trois types de canaux de tendance : Les canaux ascendants, descendants et neutres.

 

Canal ascendant

Lorsque l’on observe un canal ascendant cela est synonyme d’une tendance haussière et inversement, un canal descendant sera synonyme de tendance baissière. On utilise fréquemment ces canaux de tendance pour déterminer le moment le plus favorable aux actions à effectuer.

Un canal haussier donnera une indication quant au meilleur moment pour prendre position à l’achat. En effet, lorsque les cours se rapprochent de la ligne de support, il est temps d’acheter pour prendre des bénéfices lorsque les cours s’approchent de la ligne de résistance.

 

Canal descendant

Un canal baissier, quant à lui, indiquera au contraire le meilleur moment pour vendre. Dès que les cours s’approchent de la ligne de résistance, il faut vendre et réaliser des bénéfices lorsque les cours sont proches de la ligne de retour du support.

 

Canal neutre

Quant à un canal neutre, il montre simplement la fin d’une tendance haussière ou baissière.

 

Comment interpréter un canal de tendance ?

Si les canaux de tendance sont très simple à comprendre, il convient toute de même de tenir compte de l’évolution des cours des devises à l’intérieur même de ces tendances qui peuvent être sujets à fluctuation sur le court terme.

Il est donc préférable de se servir d’un canal de tendance pour effectuer des prévisions à moyens ou long terme.

 

Utilisation des canaux de tendance dans l’analyse de la volatilité des cours

Beaucoup de traders se servent des canaux de tendance pour évaluer la volatilité des cours des devises. En effet, lorsque la ligne des cours franchit une ligne de support ou de résistance, cela signifie que la volatilité est très importante.

On se servira donc ici de ces informations de manière inverse en achetant lors du franchissement de la ligne haute et en vendant lors du franchissement de la ligne basse.

 

Quelles sont les limites de cet indicateur ?

Même si les canaux de tendance sont des indicateurs simples à comprendre, ils peuvent parfois être mal interprétés lorsque l’investisseur n’apprécie pas justement les tendances du cours étudié. L’une des erreurs les plus fréquentes est de vouloir trader contre la tendance. En effet, si de telles stratégies peuvent être très rentables, elles sont le plus souvent risquées et doivent être réservées aux traders avertis.

Pour profiter au maximum d’un canal de tendance, il faut par ailleurs prendre en compte l’ensemble de ce canal et pas juste une partie car les cours ne suivent que très rarement une ligne droite parfaite et sont sujets à des variations internes. Il faut donc prendre en compte l’ensemble des informations issues de ce canal.

 

L’indicateur technique parabolique SAR

Parmi les nombreux indicateurs techniques qui permettent de trader et d’élaborer des stratégies de trading sur le Forex, l’indicateur parabolique SAR est l’un des plus précis et permet de déterminer des signaux de vente et d’achat concrets. Nous allons donc tenter de vous expliquer de la manière la plus simple possible la fonction et les intérêts de cet indicateur ainsi que la manière de l’utiliser à votre avantage.

 

Qu’est-ce que l’indicateur parabolique SAR ?

Ce que l’on appelle « indicateur parabolique SAR » est en réalité un outil qui permet de placer efficacement ses ordres dans une tendance précise. Il s’agit d’une forme d’algorithme créé par le mathématicien Willes Wilder et qui offre la possibilité de placer des ordres stops mobiles.

Le terme « SAR », représente ici la notion de « Stop And Reversal » qui fait échos à cette notion de stops mobiles.

Il s’agit par ailleurs d’un indicateur unidirectionnel, ce qui signifie que cet indicateur réagit en fonction du temps et des cours observés. Sa direction peut donc se stabiliser lorsque les cours se consolident autours d’une valeur et ne peut s’inverser qu’après avoir atteint la valeur même du cours en question.

 

Comment lire un indicateur parabolique SAR

L’indicateur parabolique SAR est représenté de manière graphique sous la forme de paraboles qui évoluent en corrélation avec les cours. Il est généralement conseillé de fermer une position et de choisir une position inverse lorsque cet indicateur rencontre le cours de la paire de devises observée.

L’indicateur parabolique SAR nous indique donc les meilleurs points d’entrée et de sortie du marché.

La plupart du temps, l’indicateur parabolique SAR est représenté dans un graphique en barres afin que ces points d’entrée soient plus visibles.

Dans le cas de positions longues, vous observerez des points SAR en dessous de la valeur du cours alors que sur une position courte, les points SAR se situeront au-dessus du prix du cours observé.

Dans le cadre d’une tendance particulière très affirmée, on observera donc une évolution des points SAR en fonction des prix avec un resserrement progressif à mesure que la tendance se confirme. Pour cela, l’indicateur parabolique utilise un facteur d’accélération qui progresse jusqu’à l’atteinte d’une limite correspondant à l’atteinte d’un extrême dans l’évolution de la tendance.

 

Comment est utilisé l’indicateur parabolique SAR ?

On observe trois utilisations différentes de l’indicateur parabolique SAR. La première consiste à déterminer le moment le plus opportun à la clôture d’une position courante pour entrer dans une position inverse, repéré lors du croisement des points SAR avec le cours de l’actif. Cet indicateur permet alors d’anticiper un retournement de tendance et de vous éviter des pertes inutiles. Cela peut donc être un signal de vente impactant qui vous permet des prises de bénéfices et une diminution des risques de pertes.

Mais l’indicateur parabolique peut également être à l’inverse, un moyen de détecter des signaux d’achat. Toujours en étudiant le graphique et lors d’un point d’impact entre cet indicateur technique et la ligne des cours, c’est le sens de la tendance qui vous donnera le plus d’informations quant à la direction à suivre. Il est donc nécessaire d’utiliser en plus de cet indicateur, un autre indicateur de tendance.

Enfin, l’utilisation la plus courante de l’indicateur parabolique SAR consiste à utiliser la position des points paraboliques pour fixer des limites de perte en venant placer des ordres stop loss à ces endroits.

 

L'indicateur technique MACD

Trader sur le Forex demande de réaliser de manière efficace et studieuse des analyses techniques à partir de l’observation de graphiques historiques ou en temps réels. Parmi les meilleurs indicateurs de tendance, le MACD ou Moving Average Convergence Divergence, est particulièrement apprécié des traders professionnels et peut également être utilisé par les investisseurs novices à partir du moment où ces derniers sont capables de l’interpréter correctement.

Pour vous aider à étudier cet indicateur technique, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir en détail le fonctionnement du MACD et son interprétation.

 

Qu’est-ce que le MACD ?

Le sigle MACD signifie en anglais « Moving Average Convergence Divergence », ce qui peut être littéralement traduit en français par « Déplacement des moyennes de convergence et de divergence ».  Il s’agit d’un indicateur technique utilisé sur plusieurs marchés financiers dont le marché boursier et le Forex.

Graphiquement, le MACD est représenté par deux courbes. La première de ces deux courbes indique la différence entre deux moyennes mobiles, alors que l’autre courbe représente la moyenne mobile de cette différence de moyennes mobiles.

Cet indicateur graphique possède par ailleurs trois paramètres distincts est exprimé de cette manière « MACD (paramètre 1, paramètre 2, paramètre 3) ». Chacun de ces paramètres est un chiffre qui représente la longueur de la moyenne mobile pour le paramètre 1, la longueur de la seconde moyenne mobile pour le paramètre 2 et la longueur de la moyenne mobile de la différence de ces deux moyennes mobiles pour le dernier.

 

Comment est calculé le MACD ?

L’indicateur MACD est calculé, comme son nom l’indique, à partir de la convergence et divergence des moyennes mobiles.

En clair, cet indicateur tend à démontrer quel rapport il existe entre deux moyennes mobiles. Le résultat ainsi obtenu est donc la représentation de la différence entre ces deux moyennes mobiles.

Généralement et en suivant le schéma de calcul traditionnel, le MACD compare une moyenne mobile exponentielle sur 26 jours que l’on appelle « moyenne longue » avec une autre moyenne mobile exponentielle sur 12 jours que l’on appelle « moyenne courte ».

A partir du résultat de cette comparaison, on obtient alors des signaux d’achat ou de vente. Graphiquement, ces signaux sont représentés par un franchissement par le haut ou par le bas de la ligne de signal par la ligne MACD.

 

Comment interpréter les données issues du MACD

Comprendre le calcul du MACD est une chose, mais interpréter ses résultats en est une autre. Heureusement, les conclusions issues des résultats graphiques du MACD sont extrêmement simples à comprendre.

Comme cet indicateur est basé sur le calcul des convergences et divergences des moyennes mobiles il s’agit d’un très bon indicateur de tendances puisqu’il démontre la différence entre les cours de deux moyennes mobiles. On considère donc généralement que les signaux de trading issus de cet indicateur sont pour le moins performants et bien plus précis que ceux d’autres indicateurs techniques ou non.

 

Voici la meilleure manière d’interpréter les résultats du MACD

  • Lorsque le MACD franchit sa propre ligne vers le haut : Il s’agit d’un fort signal d’achat.
  • Lorsque le MACD franchit sa propre ligne vers le bas : Il s’agit d’un fort signal de vente.
  • Lorsque le MACD franchit la ligne zéro vers le haut : Il s’agit également d’un signal d’achat.
  • Lorsque le MACD franchit la ligne zéro vers le bas : Il s’agit également d’un signal de vente.

 

Conclusion

Le MACD, s’il reste un peu complexe pour les néophytes, est sans doute l’un des meilleurs indicateurs techniques pour trader sur les devises. Il peut cependant être utilisé en corrélation avec d’autres indicateurs afin d’obtenir des signaux encore plus probants