eToro
iForex
XTB
Alvexo
AvaTrade
 


Trader sur le CAC 40

En utilisant une plateforme de trading, vous aurez l’occasion de spéculer grâce aux CFD (Contrats sur la différence), sur plusieurs indices boursiers dont notre indice national, le CAC 40.

Pour vous aider à mieux comprendre comment est calculé cet indice et quels sont les éléments et facteurs qui peuvent influencer ses cours, voici des explications complètes sur cet actif très apprécié des traders français et européens.

 

Le CAC 40 en détails

C’est la Compagnie des Agents de Change (CAC), qui est à l’origine de la création de l’indice CAC 40. Le chiffre « 40 » qui est exprimé ici correspond en fait aux 40 sociétés qui y sont cotées.

Le CAC 40 réunit donc le cours des actions des 40 sociétés dont les actions sont les plus échangées sur le marché boursier, choisies parmi les 100 sociétés françaises présentant le plus grand volume de transaction sur le marché européen d’Euronext.

Le CAC 40 est donc représentatif de la santé de l’économie des sociétés françaises dans son intégralité et présente un panel varié des différents secteurs d’activités qui représentent le mieux la France.

Les 40 sociétés qui composent cet indice ne sont bien entendu pas fixes et peuvent évoluer au fil du temps. Cela est rendu nécessaire dans le but de représenter de la manière la plus réaliste possible les différents secteurs d’activités principaux en France, mais aussi de conserver les critères relatifs à la taille des volumes échangés. De ce fait, lorsqu’une société cotée sur cet indice voit son activité faiblir et donc le nombre d’investisseurs diminuer, elle est alors remplacer par une autre société dont les actifs sont plus échangés.

Actuellement, le CAC 40 est le principal indice boursier de l’union européenne et l’un des indices les plus importants sur le marché international.

 

Composition et calcul du CAC 40

Comme  nous l’avons vu plus haut, le CAC 40 est composé des actifs de 40 sociétés françaises. Son calcul repose donc sur une pondération de ces titres. Bien entendu, toutes les sociétés cotées n’ont pas le même poids dans le calcul de l’indice final et chacune d’entre-elle est associé à un coefficient spécifique en fonction de son volume d’échange et donc de son importance par rapport aux autres.

Le calcul de l’indice CAC 40 est révisé toutes les 15 secondes en fonction de l’évolution de l’ensemble des titres représentés en temps réel. Le marché qui rend compte de cette cotation est ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 17h30. Ce n’est donc qu’à partir de 9h que l’indice tient compte de l’ensemble des ordres passés avant cette heure. L’ouverture de marché présente donc généralement des mouvements plus prononcés que le reste de la journée.

 

Quels sont les éléments et facteurs extérieurs qui influencent les cours du CAC 40 ?

Pour comprendre comment est fixé le cours de l’indice CAC 40, il faut s’intéresser de manière logique à l’activité économique française dans son ensemble. De ce fait, toutes les informations politiques, financières et économiques importantes au sujet de la France sont à prendre en compte.

Les principaux éléments influents concernent bien sûr l’économie de manière directe comme le calcul du PIB, les évaluations des agences de notations, les chiffres sur l’emploi et le chômage ou encore les résultats généraux des différents secteurs d’activité.

Les traders les plus aguerris pourront s’aventurer à croiser les informations émanant des différentes sociétés cotées dans cet indice mais le calcul de ces tendances reste extrêmement long et compliqué et ne convient donc pas aux investisseurs amateurs.

La plupart des plateformes de trading CFD mettent cependant à disposition de leurs utilisateurs des graphiques rendant compte des évolutions plus ou moins récentes des cours qui permettent de réaliser simplement une analyse technique et donc de prédire certaines tendances ou certains mouvements. Il est toutefois recommander de prendre en compte à la fois ces données et les données d’ordre plus psychologiques et liées à l’actualité, pour détecter à l’avance les « effets d’annonce ».