Loi Pinel : pourquoi investir dans l’immobilier en 2016 ?

2016 offre un contexte favorable à l’investissement locatif. En plus de proposer des taux d’intérêt relativement bas, elle constitue la dernière année pour profiter des avantages fiscaux de la loi Pinel. Voici quelques éléments pour réussir son investissement dans l’immobilier.

 

Réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier

Si l’immobilier a tendance à rebuter certains investisseurs, 2016envoie de nombreux signes encourageant à investir dans la pierre. Avec des taux d’intérêt bas en ce début d’année, le marché de l’immobilier locatif permet de profiter d’un effet de levier important. Ce type d’investissement s’avère d’autant plus intéressant lorsqu’il se fait dans le cadre d’un dispositif comme celui de la loi Pinel. En plus de bénéficier revenus réguliers via la location de son logement, le dispositif Pinel permet de déduire de ses impôts une partie non négligeable de son investissement.

En réalisant une acquisition en loi Pinel en 2016, il est possible deprofiter d’une réduction fiscale allant jusqu’à 21% du prix du bien acquis. De plus, plusieurs charges comme la police d’assurance ou les frais de gestion locative peuvent être incluses dans la réduction fiscale. En plus de profiter d’avantages fiscaux et de revenus complémentaires, l’investissement Pinel permet de se constituer un patrimoine stable et transmissible à ses enfants.

 

Comment investir en loi Pinel en 2016 ?

Pour profiter de cette dernière année de la loi Pinel,l’investisseur a pour obligation de respecter un certain nombre de conditions. Il doit tout d’abord acquérir un logement neuf, qui doit être mis en location pendant une période de minimum de 6 ans. Cependant, le dispositif Pinel donne la possibilité de louer à ses ascendants ou descendants. Le montant de la défiscalisation dépend d’ailleurs de cette mise en location. Ainsi, en louant son bien immobilier pendant 6, 9 ou 12 ans, l’investisseur pourra profiter d’une réduction fiscale de 12%, 18% ou 21%.

L’appartement ou la maison achetée doit également se situer dans une commune appartenant à unezone éligible au dispositif Pinel (les zones A bis, A, B1 et B2 dans certains cas). Le propriétaire est aussi dans l’obligation de respecter les plafonds de loyer et de ressources de ses locataires fixés par l’Etat.